Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 0
Les news du club

21/09/2017

TRIATHLON DES SALINS ET TRIATHLON L DE LA COTE DE BEAUTE

posté à 22h23

Samedi 16 Septembre, le club HYERES TRIATHLON organisait son 7ème triathlon Jeunes et Sprint sur son site favori : Les Salins de Hyères.

Le matin, place aux jeunes où 31 poussins(es) et pupilles particpaient pour la plupart à leur 1er triathlon. Malheureusement, il n'ont pu profiter de la grande bleue où quelques méduses avaient pris place sur le bord de la plage. Le traithlon s'est dons transformé en duathlon.

Ensuite, c'était au tour des benjamins (es) et des minimes, qui, également, sont partis sur un duathlon (37 concurrents)

L'après midi, c'était au tour des adultes  pour un format sprint. Les méduses ayant disparu, ils sont  partis pour 750 m dans une eau très froide pour la saison (16/17°), 20 kms dans un écrin de verdure noirci par un feu de fôret fin Août (Grrrrr) et une légère brise d'ouest et 5 kms de CAP en bord de plage.

Nos 2 jeunes hyérois ont participé avec un résultat très honorable 

Axel W. termine 19ème et 1er junior en 1h13 et Baptiste G. 38ème et 2 ème cadet en 1h17.

Les résultats ici, ici, et

TRIATHLON L DE LA COTE DE BEAUTE

Le 9 septembre avait lieu le triathlon L de la Côte de Beauté (Royan) où Jean Pierre P. retournait vers ses sources familiales pour y participer. Il termine 482ème en 6h37.

Voici son CR : 

Après la frustration du Salagou, où une semaine avant, j'ai dû faire jouer mon assurance annulation, suite à une cruralgie, je voulais me relancer sur un autre objectif, je décidais donc de m'inscrire au L de Royan, sur mes terres d'origine, ce qui me donnera l'occasion de retrouver mon frère et des amis du club des pompiers de Bordeaux.

Arrivé la veille, car l'organisation impose que les vélos soient rentrés dans le parc avant 22h, en compensation, le repas du soir est offert, chose faite, hébergement chez des amis, ça roule, les prévisions météo ne sont pas bonnes.

Samedi matin 9h, Briefing: on nous annonce une météo très délicate, (on avait remarqué, c'est pas une surprise)

De la houle avec du courant pour la natation, des giboulées et du vent pour la suite.

La bonne nouvelle, c'est que vu les conditions, la natation est réduite à 1500m (vous verrez qu'au final, ce ne sera pas tout à fait ce qui était prévu)>

Bon! 9h30, après un petit échauffement, je suis prêt pour mon premier triathlon L , objectif moins de 6h.

Au signal, c'est parti, 750 furieux dans le bouillon, je déteste, ça brasse, ça tape, le stress fait que je me sens vite asphyxié, je dois me relâcher, je suis trop crispé, je perds du temps, ça revient et j'alterne de bonnes et mauvaises sensations. Que c'est long, ces 1500m annoncés me semblent interminables, ce doit être le courant, enfin la dernière bouée est passée et l'arrivée est en vue.Sortie de l'eau en titubant, je ne regarde pas mon temps, trop peur du résultat.

Première transition, je prends le temps de m'alimenter un peu, c'est parti pour 92 kms de vélo en 2 boucles, circuit tout en faux plat avec quelques bosses, sur route fermée, c'est vraiment appréciable. Les ravitaillements arrivent rapidement, je déroule bien, je double, je me fais plaisir, je croise déjà les premiers Sylvain Sudrie et Cyril Viennot.

Le village après Talmont, 23 kms au compteur et c'est le demi tour, là, je comprends que j'avais le vent favorable, car c'est plus la même musique, j'essaie de me relever le moins possible, le ciel est menaçant, la giboulée arrive, carabinée, je ne vois plus rien, heureusement le phénomène ne dure pas trop longtemps. 

Je gère mon effort, je m'hydrate, je m'alimente, peut-être un peu trop d'ailleurs car l'estomac se manifeste, pendant 20 à 30mn je n'avale plus rien, jusqu'à la prise d'un morceau de banane qui me soulage, c'est reparti.

Les kilomètres défilent entre les averses et les rafales de vent, je gère l'effort, enfin le dernier km, on est sur le front de mer, je me relâche un peu et commence à me redresser, pensant à la CAP, je tourne un peu plus vite les jambes, tout en suivant un coureur, lorsque je vois arriver à ma hauteur un arbitre qui me brandit un carton, je ne comprends pas, je suis à 500m de l'arrivée, je conteste un peu mais je vois vite que ça ne sert à rien et que je vais devoir faire une pénalité pour abri derrière un autre, je trouve cette punition vraiment injuste et exagérée, même s'il est vrai que je n'étais pas à 10m.Enfin je termine le parcours de 92,5 kms en 3h05.

Cette pénalité m'a mis un coup au moral, avec ma préparation trop tardive en CAP je sais que je vais souffrir sur le semi, et en plus je devrais faire 2 boucles de 3 ou 400m sur la plage.

Je rentre dans le parc un peu abattu, j'avale une compote, saute dans mes chaussettes et chaussures trempées, wha! super désagréable.

C'est parti pour 21kms en 2 tours, sans oublier ma pénalité, si non je ne serai pas classé.Les premiers kilomètres sont difficiles, je ne suis pas dans le rythme et cette douleur récurrente qui m’empêche d'allonger la jambe gauche est de retour, je me fais doubler à tout va, grosse frustration, je serre les dents et boucle le premier tour en un peu plus d'une heure, je n'ai toujours pas exécuté cette foutue pénalité.J'ai enfin trouvé le circuit à faire sur la plage, 2 boucles dans le sable, ça pique, je n'avais pas besoin de ça, maintenant je dois me relancer sur le semi et oublié ce mauvais moment.

Les ravitaillements sont parfaits, j'ai un peu modifié ma foulée, la douleur diminue, c'est difficile mais je vais le terminer ce semi, au moral, j'ai eu des coup de moins bien mais que c'est bon de voir ces gens qui vous encouragent, pour ensuite en ligne de mire, l'arrivée qui se rapproche, wha! 2h23 pour 21,9 kms, j'ai un peu reçu.

Mais, ça y est! je l'ai fait! bien que le temps affiché ne me satisfasse pas, je suis content, dans un état de bien être, avec déjà un esprit de revanche.

6h37 et 482 ème, dommage un seul classement pour l'ensemble des catégories masters, j'aurai bien aimé avoir une référence dans ma catégorie de V5 .

A l'arrivée beaucoup se plaignent de la distance parcourue en natation, avec le courant les bouées auraient dérivées, je consulte ma Garmin, j’hallucine, je sais que je nage pas toujours droit, mais quand même, 2550m, je suis dans la moyenne, les distances vont de 2450 à 2600, enfin en 59mn, c'est ma plus mauvaise nat de la saison.

Distance totale parcourue avec les transitions 117,5 kms.

Belle organisation, beau parcours, des ravitaillements à gogo sauf à l'arrivée où on devait faire la queue pour être servi, du coût, j'ai préféré me faire masser avant de me restaurer, un long massage que c'est bon.

C'est ma deuxième année de triathlon, ma première saison en club, pour mes 60 ans, c'était mon objectif de m'engager sur un half, ça demande un bon entrainement d'endurance, mais surtout une bonne dose de motivation, maintenant je dois régler ce problème de nerf crural qui m'a fait souffrir toute la saison.

J'ai qu'une hâte, c'est repartir pour un nouveau challenge! Avec vous! Enfin en 2018.

Les résultats ici

 

 


Autre news:
19/10/2017 : TRIATHLON L DE BANDOL ET TRAIL DE HYERES
12/10/2017 : TRIATHLON M DE CASSIS ET NATUREMAN SPRINT
05/10/2017 : TRIATHLON DE CARQUEIRANNE
27/09/2017 : TRIATHLON M NICE ET TRIATHLON S CAP D AIL
13/09/2017 : Samedi: 8ème Triathlon des Salins
11/09/2017 : TRIATHLON SPRINT CLM PAR EQUIPES LAC DE PEYROLLES
03/09/2017 : 8ÈME TRIATHLON DES SALINS
30/08/2017 : IRONMAN DE VICHY : UN NOUVEAU FINISHER AU HYERES TRIATHLON
24/08/2017 : AQUATHLON DU LAVANDOU ET DU PRADET
14/08/2017 : AQUATHLON DU PRADET 18 AOUT 2017


» Consulter les archives

RSS